idf.net  
   


Entretien avec B. Bathelot (ABC Netmarketing)

- En introduction -

CH: Bonjour. Pour commencer, pouvez-vous vous presenter a nos lecteurs et nous dire qui vous etes ? Quel a ete votre parcours et ce qui vous a amene a travailler dans le milieu Internet ?

BB: Je suis agrege d'economie gestion (option marketing) en disponibilite de l'education nationale a partir du mois de Septembre.

J'ai ete tres vite fascine par les applications commerciales et marketing d'Internet.

CH: Que represente ABC Netmarketing par rapport a vous ?

BB: Le site abc-netmarketing.com est a l'origine un site personnel, mais une structure juridique va etre mise en place a partir de septembre.

CH: En France, enfin, sur la scene francophone Internet, vous etes percu comme un "netmarketer". Est-ce de cette maniere que vous vous definissez aussi ?

BB: Le terme me convient bien notamment en l'absence de terme equivalent francophone.

CH: Et comment avez-vous fait pour devenir un netmarketer ?

BB: Comme beaucoup d'autres je crois, par la reflexion et l'observation des pratiques mais aussi par une activite de veille soutenue.

CH: Est-ce suffisant d'etre un "marketer offline", de se connecter sur Internet faire un petit tour pour se retrouver ensuite "netmarketer" ?

BB: Etre un marketer offline est une condition necessaire mais pas suffisante. Necessaire car on retrouve a la base les memes outils et les memes reflexions. Pas suffisante, car il faut probablement un etat d'esprit tourne naturellement vers les nouvelles pratiques et une bonne connaissance des possibilites de l'informatique.

CH: Mais, le netmarketing, qu'est-ce que c'est exactement ?

BB: Il s'agit simplement des applications et implications qu'apporte Internet au marketing traditionnel.

- Des Conseils -

CH: Quels principes de base estimez-vous qu'une societe qui se lance sur Internet doit respecter pour avoir une approche correcte du marketing sur Internet ?

BB: D'abord maitriser les bases du marketing traditionnel puis prendre pleinement conscience des potentialites et risques particuliers du nouveau media.

Il y a la un paradoxe car de nombreuses techniques du marketing sur Internet decoulent directement du marketing traditionnel mais le cadre en termes de structures de couts et de delais sont tres differents. Les familles et frontieres traditionnelles (promotion, pub, marketing direct, ...) ont egalement tendances a disparaitre.

CH: L'avenir sur Internet se situe plutot a quel niveau ? A travers la publicite ou plutot a travers le commerce en ligne ?

BB: Je ne vois pas la vraiment d'opposition ?

- Votre avis -

CH: Quel est, selon vous, l'avenir du reseau Internet ? Le cote universitaire, le cote informatif semble peu a peu laisser la place a l'Internet marchand. Un mal ou bien auquel il n'est pas possible d'echapper !!

BB: Il me semble finalement assez naturel qu'Internet soit le reflet de notre societe qui est dominee par les rapports marchands.

D'autre part le caractere extensible du reseau laisse de la place a tous les secteurs d'activites et Internet reste le seul media ou (presque) tout le monde peut trouver une voie d'expression.

CH: Quel est votre opinion sur le reseau Internet francophone et son avenir ?

BB: La francophonie a deja un role secondaire en dehors d'Internet, il n'y a a priori aucune raison qu'il n'en soit pas de meme sur le reseau.

CH: Et les portails ? Tout le monde dit "portail-ci" ou "portail-la" et d'un autre cote, le taux de clics sur les bannieres dans les portails est au plus bas, les sites marchands au niveau des portails n'ont pas les ventes esperes... L'avenir du portail semble compromis apres a peine une annee de vraie existence !

BB: Les portails ne sont pas condamnes mais je suis effectivement persuade que les internautes prennent progressivement de l'independance dans l'acces a l'information.

CH: D'ailleurs, a ce sujet, l'idee du site communautaire est de plus en plus evoque comme une solution, une evolution... Mais quel est la difference avec un portail ? Un site communautaire est toujours un portail !!!

BB: Si on veut, mais c'est un portail thematique un point d'entree dans un domaine et non sur le web.

CH: Qu'est ce qu'Internet a apporter au monde en cette fin de siecle et surtout, qu'est ce que nous avons tous perdu avec l'apparition d'Internet ?

BB: C'est une question philosophique qui n'est pas de ma competence ;-)

- ABC-Netmarketing.com -

CH: ABC n'est pas uniquement un site avec des articles mais aussi une lettre (ou une liste) de diffusion. Tiens, une communaute ? Comment vous est venu cette idee d'un ezine ?

BB: En partant du constat qu'il n'y avait rien de ce genre en francais il y a deux ans et qu'un "manuel en ligne" pouvait etre une solution a l'obsolescence tres rapide de l'information dans ce secteur.

CH: La structure de votre lettre est assez particuliere, c'est un melange d'interventions de vos lecteurs avec des conseils de votre part ou des autres lecteurs... Une liste de discussion moderee, on peut dire !

BB: Tout a fait !

CH: Proposez-vous des services, des conseils aux societes ? Dans quel domaine plus exactement ?

BB: Ce n'est pas la vocation directe, mais une aide a l'elaboration d'un cahier des charges ou des services de "redynamisation" d'un site sont des domaines d'intervention envisageables.

- En conclusion -

CH: Quels sont les differents buts que vous vous etes fixes pour cette annee 1999 et, a plus long terme, 2000 ?

BB: L'objectif du site dont l'ergonomie et le design doivent etre prochainement revus est d'atteindre les 500 000 pages mensuelles en septembre 2000 avec 5000 abonnes sur chacune des deux listes de diffusion.

Ces chiffres ne sont pas impressionnants mais il s'agit d'une niche par definition limitee.

CH: Bertrand Bathelot, je vous remercie sincerement pour vos reponses.


l'auteur de cet article

Chris HEDE est le concepteur du site IDF.net et s'est specialise dans la promotion des sites Internet ainsi que les moteurs de recherche.
La Lettre - marketing & promotion - est un ezine gratuit en francais et bimensuel.