idf.net  
   


Entretien avec Bernard Gay (Ctrouve) (juin 99)

Entretien avec Bernard Gay. (Ctrouve)

- Introduction -

CH: Avant tout, pouvez-vous faire differentes presentations pour nos lecteurs. Qui etes-vous par rapport a Ctrouve ? Quel a ete votre parcours et ce qui vous a amene a travailler dans le milieu Internet et plus particulierement cette societe qu'une autre ?

BG: J'ai 32 ans, et depuis 1980, annee ou ma passion pour la micro a commence, j'ai eu un parcours tres varie dans plusieurs domaines touchant a l'informatique : developpement, telecommunication (minitel) , pao, formation et reseau ce qui m'a amene a connaitre internet en 1995 et a creer avec Francois Colon une activite de creation de sites pour les professionnels.

L'annuaire Eureka est venu naturellement par la suite devant les difficultes a rechercher un site francophone a l'epoque.

CH: Que represente Ctrouve par rapport a Icare et Icare par rapport a Ctrouve ?

BG: ICARE, qui est le nom de la SARL editrice de ctrouve, est composee des deux createurs (moi-meme et Francois Colon) et d'un gerant. Cette societe a egalement une activite de publication traditionnelle.

CH: A l'origine de Ctrouve, il existe l'annuaire Eureka. Qu'est-ce qui a motive ce changement de nom ? D'ailleurs, au moment de la creation d'Eureka, pourquoi avoir choisi la voie de l'annuaire plutot que celui du moteur de recherche ?

BG: En 1998, pour des raisons techniques mais surtout financieres, nous avons du ralentir (voire arreter) l'activite d'Eureka. A la fin de cette meme annee, quand nous avons decide de relancer le site, changer de nom nous semblait un moyen de repartir de zero et de reprendre une nouvelle communication autour de ctrouve. De plus, "Eureka c'est trouve" etait notre slogan depuis le debut, donc l'enchainement restait logique.

Commencer par un annuaire etait pour nous plus facile. Nous n'avions pas alors la possibilite d'avoir une bande passante suffisante pour "crawler" les sites.

- Concernant Ctrouve -

CH: Quelques chiffres concernant Ctrouve...

CH: Quels sont les conseils que vous pouvez donner a un webmaster pour ameliorer ses chances d'etre reference sur Ctrouve et mieux, pour etre bien classe dans votre annuaire ?

BG: Plusieurs conseils : le premier qui semble logique mais pas toujours suivi est de remplir correctement tous les champs demandes ! Ensuite d'offrir une description claire : mettre des mots a la suite sans sujet, verbe ou complement est souvent synonyme de refus du site. Egalement eviter de repeter uniquement le titre dans le descriptif, cela diminue l'etendue de la recherche.

Pour etre bien place, avec notre nouveau systeme, il faut des mots cles significatifs. Par exemple, pour le site d'une ecole fait par des eleves, je mettrai en mots cles : education, enseignement, ecole, college, eleves.

CH: Pratiquez-vous une certaine censure devant les sites soumis ? (sites etrangers, mais aussi sites porno, extremistes, de sectes...)

BG: Tout d'abord, notre annuaire ne recense que les sites francophones etrangers ou pas (notre page de classement geo recense plus de 60 pays). Pour ce qui est de la censure, nous essayons d'en faire le moins possible. Seuls les sites qui nous semblent appeler clairement a un racisme quelconque sont censures. Pour les sites pornos, ceux qui ne sont pas conformes a la loi francaise sont supprimes.

CH: Verifiez-vous regulierement si les sites se trouvant dans votre base sont toujours actifs ou non ?

BG: Oui, mais ils ne sont pas supprimes. On averti simplement qu'ils ne sont plus accessibles. Eventuellement cela permet de savoir qu'un site existait par rapport a une recherche, et eventuellemnt de le rechercher sous une autre url dans un autre annuaire.

- Le monde des annuaires de recherche -

CH: Comment qualifiez-vous Ctrouve ? Vous etes un annuaire, c'est vrai mais le contenu de votre site avec toutes ces rubriques vous rapproche enormement du portail !

BG: Oui ! et comment qualifieriez-vous yahoo ?! Il est clair, offrir des rubriques supplementaires est un moyen d'attirer une personne sur un theme, par exemple le football avec footmag, et de lui faire decouvrir apres l'annuaire.

CH: Comment vous situez-vous par rapport aux autres annuaires ? Plutot comme complementaire, concurrent ou comme une alternative. Le nombre d'annuaires sur le marche francophone est assez important, on en denombre plus d'une dizaine... Franchement, pensez-vous qu'il y a de la place pour tout le monde ?

BG: Je separe tout d'abord annuaire et moteur de recherche. Comme annuaire generaliste, je n'en connais que 3 ou 4 qui rentrent dans ce cadre et je pense que nous sommes concurrents car nous avons un nombre de sites references eleves (le deuxieme en nombre apres nomade) et une methode de recherche aussi efficace que les autres. C'est surtout, l'aspect financier qui fait que nous ne sommes pas un outil "majeur" pour reprendre l'expression de l'un de vos confreres.

Le gros avantage c'est qu'avec notre structure legere, nous sommes certainement un des rares a faire des benefices aux vues des investissements colossaux faits par les uns et les autres et surtout nous sommes independants.

De la place pour tous ? Fonctionnellement non, mais financierement, on est encore dans une phase ou tous veulent gagner. Quand les annuaires ou moteurs couteront trop chers (et ils coutent deja), certains s'arreteront.

CH: Que pensez-vous de l'apparition des annuaires et des outils de recherche thematiques ? Un annuaire francophone, n'est-il pas d'une certaine maniere un annuaire thematique par rapport a un annuaire international ??

BG: Oui, mais aucun annuaire generaliste n'a l'exhaustivite des sites. C'est pourquoi les annuaires francophones existent par rapport a un annuaire international et que des annuaires regionaux existent (nous avons ete les premiers la aussi a creer un annuaire PACA et Rhone-Alpes), etc.. Pour moi c'est la meme difference entre un Hypermarche, qui propose des produits de tout type mais pas forcement tous les produits, et une grande surface specialisee qui va offrir plus de references dans sa specialite. Ces deux modeles fonctionnent, et je pense que sur Internet la coexistence continuera avec un avantage pour l'annuaire generaliste, car l'annuaire specialise devra bien s'enregistrer quelque part pour se faire connaitre !

- Le monde de l'Internet -

CH: Comment jugez-vous les sites francophones aujourdhui par rapport a ce qu'il vous etait possible de voir il y a 3 ans ?

BG: C'est tout d'abord une explosion du nombre de sites personnels ce qui est, a mon avis, une bonne chose car c'est une des richesses de l'internet. Ce que je regrette, c'est un peu la perte de l'esprit "internet" qui etait celle du debut, incarnee par des sites comme "la rafale". Il en existe toujours, mais ils sont noyes dans la masse.

CH: Vous avez une opinion sur les logiciels de referencement automatique ? Pour un moteur, ca peut sembler assez logique mais pour un annuaire, j'ai des doutes a ce sujet...

BG: Ils ont au moins le merite de faire connaitre une nouvelle url au moteur ou a l'annuaire. C'est donc une source d'alimentation interessante pour nous car tres utilisee par les webmaster. En revanche, si votre doute concerne certaines affirmations de pouvoir etre place dans les 10 premieres reponses, c'est en effet tres douteux.

- Pour finir -

CH: Il est possible pour une societe qui le desire de parrainer certaines de vos rubriques, j'imagine, ou d'annoncer sur vos pages en faisant appel a votre regie publicitaire ? Pourquoi ce choix de Double-Click et non pas une gestion interne des bannieres ? Est-ce qu'il est possible d'influencer sur son classement dans vos pages ?

BG: La publicite est l'unique ressource pour notre annuaire. Le choix d'une gestion publicitaire est donc cruciale (l'absence de publicite et donc de finances, en 1998, a ete une des raisons de l'arret d'eureka). Le fait que nous soyons bases sur Marseille est egalement un inconvenient pour une gestion interne : tous les budgets sont a Paris. Doubleclick nous a contacte en Septembre 1998 et leur discours nous a seduits, et j'avoue que les objectifs qu'ils avaient pressentis pour ctrouve ont ete atteints en 4 mois, chose qui n'a jamais ete le cas avec les autres regies.

Non, il n'est pas possible d'influencer sur la position d'un site dans notre annuaire.

CH: Quels sont les differents buts que vous vous etes fixes pour cette annee 1999 et, a plus long terme, 2000 pour Ctrouve ?

BG: Je crois notre but principal est d'augmenter notre audience au moins a 2 millions de pages vues par mois. Je pense que c'est realisable d'ici la fin de l'annee a condition de faire de la promotion.

En terme de fonctionnalite, c'est de remettre notre systeme de "crawler" et de robot de recherche en fonction, et d'offrir des services autour de cela.

Pour l'an 99/2000 nous avons un autre projet base autour d'un annuaire qui nous l'esperons profitera d'un financement par capital-risque ce qui permettrait de demarrer en fin d'annee.

CH: Si vous avez l'impression qu'il manque une question sur un sujet en particulier, pouvez-vous poser vous-meme la question et nous donner la reponse ?

BG: Un petite question sur l'aspect technique : Quels materiels et logiciels utilisez-vous pour ctrouve ?

Nous avons deux machines a bases de bi-Pentium II sous NT Server 4.0 et IIs Server. L'ensemble des logiciels pour l'annuaire, la recherche, moteurs et les differentes rubriques sont realises par nos soins en Visual Basic ou en Delphi. Notre base de donnee principale est entierement de notre conception et nous avons quelques bases secondaires sous Access.


l'auteur de cet article

Chris HEDE est le concepteur du site IDF.net et s'est specialise dans la promotion des sites Internet ainsi que les moteurs de recherche.
La Lettre - marketing & promotion - est un ezine gratuit en francais et bimensuel.