idf.net  
   


Entretien avec Cedric Godart (LinuxStart)

http://fr.linuxstart.com/

CH: Bonjour Cedric. Avant de commencer, peux-tu te presenter pour les lecteurs de La Lettre ?

CG: J'ai 23 ans, je vis a Bruxelles. De formation, je suis traducteur/interprete en langues anglaise et allemande. Profession qui ne m'a jamais vraiment attire. C'est pourquoi je me suis tourne vers les medias, et maintenant le multimedia.

En realite, j'ai deux activites principales : la journee, je bosse pour un grand reseau radio national et, apres 20 h, je suis en charge du site portail LinuxStart dans sa version francaise.

CH: Qu'est-ce qui, un jour, t'a fait decouvrir Linux et l'adopter ?

CG: Un magazine qui proposait une version de Linux, la Kheops, je pense, il y a de cela deux ans.

J'ai beaucoup galere, je ne suis JAMAIS parvenu a l'installer. Plus tard, sans doute en avais-je marre de la suprematie Microsoft, j'ai decide de me plonger un peu dans la lecture d'un manuel Linux et j'ai installe, avec succes, la RedHat 5.0 puis la premiere Mandrake.

Et jour apres jour, petit a petit, j'ai compris le fonctionnement de ce systeme. Pour finir par l'adopter dans mon utilisation quotidienne. Je conserve toujours sur mon pc de bureau plusieurs partitions : j'utilise Linux, Windows 98 (notamment parce que certains programmes multimedia ne sont pas encore disponible sur toutes les plateformes, par exemple, le Windows Media Player) et BeOS. 75 % du temps, je fais joujou avec Linux.

CH: Comment fr.Linustart.com s'est cree ? Les americains gerant le site Linuxstart n'ont pas choisi le premier francophone qui s'est propose ? J'imagine que tu dois avoir une certaine reputation dans la communaute Linux en Belgique ou bien c'est pour d'autres raisons qu'ils t'ont choisi ?

CG: Reputation ? Je ne pense pas. Loin de la, meme. En realite, j'avais commence par m'occuper d'un site d'utilisateurs de Linux Mandrake en Belgique. N'ayant aucune connaissance de Linux niveau serveur, je ne pensais pas etre a la hauteur et j'ai du laisser tomber ce projet.

Et, un jour, dans ma boite a messages, j'ai lu une demande emanant de LinuxStart.Com, qui souhaitait adapter son portail au marche francophone. Mot d'ordre : Linux tous publics. C'est precisement l'ange Gabriel que j'attendais.

Collaborer a LinuxStart, cela signifie : adapter le portail au public francophone et a sa culture.

CH: Tiens, a ce sujet... Peux-tu faire un resume de la vie de Linuxstart ?

CG: LinuxStart.Com est ne, il y a deux ans de cela, de la volonte d'un jeune webmaster et du papa de l'un de ses copains. Volonte de creer le "Yahoo des Linuxiens".

Au mois de juin 99, des la mise en place du site francophone, les responsables se sont mis a rechercher des fonds. Et le capital a suivi la route dans laquelle ils s'etaient engages.

Ont suivi en moins de trois mois plethores d'autres versions, en allemand, en italien, en espagnol, en portugais, en russe et maintenant en coreen. Et ce n'est qu'un debut. L'idee est de recreer le succes de Yahoo adapte au monde de Linux, forts du succes de l'OS sur le marche.

Le site francophone, dans ce developpement, represente un point cle. Il fut la premiere declinaison regionale. Et reste leader en matiere d'innovations. Seul le site francophone a la possibilite, pour l'instant, de s'orienter vers le contenu et les partenariats. C'est en quelque sorte un "laboratoire" pour les autres.

Dans cette optique, je peux vous annoncer que LinuxStart va se developper de maniere tres importante dans les mois a venir, a partir de la France.

CH: Mais on parle de Linux et surement beaucoup de lecteurs ne savent pas ce qu'est Linux. Peux-tu nous l'expliquer ?

CG: Linux est un systeme d'exploitation. C'est en quelque sorte votre traducteur-interprete avec votre machine. Il peut tourner sur n'importe quelle architecture, avec ou sans Windows, avec ou sans MacOS.

Linux possede deux interfaces : une console (le "DOS" de Linux) et une graphique (le "X"). Sous l'interface graphique, il existe une myriade d'environnements de bureaux. Plutôt oriente "serveur" au depart, Linux est maintenant quasi pret a entrer dans la bataille "workstation", l'ordinateur de bureau.

Il est garni de nombreuses applications allant du RealPlayer a WordPerfect. (pour un tour plus complet, je vous renvoie a notre "tour des debutants" a l'adresse suivante : http://fr.linuxstart.com/newbietour1.html).

CH: Comment etait Linux hier ? Comment il est aujourdhui et comment l'imagines-tu demain ?

CG: Linux etait hier l'apanage des informaticiens. Aujourd'hui, il attaque sur tous les fronts.

De l'utilisateur de bureau au webmaster le plus exigeant.Il est repute tres stable, je veux parler du systeme. Ce qui n'est pas encore le cas, malheureusement, de bon nombre de ses applications, dans la quasi majorite au stade dit beta de developpement.

Pour un bon depart, je conseille d'avancer avec l'environnement de bureau KDE http://www.kde.org/fr/ qui allie convivialite et simplicite, avec encore certes beaucoup de retard par rapport a Windows et MacOS, mais qui rattrape ce retard de maniere fulgurante. Notamment dans la possibilite de l'"hyper personnaliser". On peut donner a KDE l'apparence que l'on veut, jusque dans les moindres details.

Et demain ? Qui sait. Corel, editeur de WordPerfect, lancera sous peu son LinuxCorel http://linux.corel.com/, une distribution Linux orientee debutants et "bureau".

Standardiser les distributions de Linux, voila egalement un autre debat. Car pour l'instant, un editeur de logiciels doit faire face a un terrible probleme lorsqu'il porte sous Linux ses applications : le manque de compatibilite entre toutes les distributions (versions commerciales) de Linux.

CH: Linux est l'OS qui monte... Mais croire que ca ferra dans les prochains mois, dans les prochaines annees de l'ombre au geant Microsoft, c'est etre un peu reveur... non ?

CG: Non, il en fait deja beaucoup au niveau serveur. Mais au niveau du PC de bureau, il reste beaucoup a faire. L'avenir nous le dira.

CH: Franchement, qu'est-ce qu'un systeme comme Linux a de mieux que celui de Microsoft ?

CG: On vous a pas dit qu'il est gratuit ? La plupart des distributeurs proposent sur leur site le telechargement gratuit du systeme. Si l'on possede une connexion a haut debit, il suffit de telecharger, graver et c'est parti. Sans debourser un franc. Sans remplir de licence.

Et puis, Linux se laisse apprivoiser comme nul autre.

L'environnement de bureau est hyper personnalisable. On fait de lui ce que l'on veut. Il peut ressembler a un Commodore 64 ou a un iMac sans grande peine.

CH: On parle avec Linux, souvent, de distributions... Qu'est-ce que c'est exactement ? Si je comprends bien, c'est le cote commercial de la machine "Linux" ?

CG: En quelque sorte. Une distribution est une version de Linux realisee par un groupe de personnes. Une societe, un groupe d'informaticiens. Certaines sont orientees bureau, d'autres serveurs. Certaines possedent des centaines de logiciels http://www.suse.de/f/, certaines le strict minimum. Certaines sont payantes, d'autres restent gratuites.

CH: Le grand reproche avec Linux vient de son manque de support ainsi que de son absence de convivialite dans la gestion de son installation... Est-ce que certaines personnes se penchent dessus ou c'est un point qui fait parti du mythe Linux et qu'il faut conserver ?

CG: Certainement pas, la plupart des distributeurs ont aujourd'hui integre une installation graphique aussi simple et conviviale que celle de Windows 95/NT ou encore MacOS. Ce qui est complique, ce n'est plus tellement l'installation, mais la migration, l'utilisation quotidienne.

C'est comme une langue etrangere, il faut un minimum de connaissances. Windows est un dessin anime sans paroles, qu'on apprivoise facilement, sans souvent rien y comprendre. Linux est plus ardu. C'est le film d'auteur. Il permet de reflechir plus loin. Et c'est plus enrichissant. Apres tout je me debrouille tres bien sans etre informaticien, alors...

CH: Si un grand novice desire installer Linux sur son ordinateur, quels conseils peux-tu lui donner pour eviter qu'il retourne trop vite vers Windows ?

CG: Un bon depart : un livre comme "Linux pour les Nuls" et une distribution facile a apprehender. Linux Mandrake par exemple qui, malgre quelques odeurs de peinture fraiche, fait vraiment la difference. Encore une fois, on n'entre pas dans Linux sans un minimum de connaissances. Mais c'est un principe logique et, universel.

CH: Reparlons de nouveau de Linuxstart. Combien de temps ce site t'a t-il demande pour se monter et surtout, quel est le nombre d'heures par jour pour son entretien regulier ?

CG: LinuxStart demande deux a trois heures par jour d'entretien : traduction, relations, service email,... le site en lui-meme a ete adapte en deux semaines, affine en deux mois.

Le plus complique a mettre en place reste le service d'email gratuit que nous tentons d'apprivoiser depuis quelques semaines.

CH: J'imagine que fr.Linuxstart n'est pas un service rentable pour l'instant. Est-ce qu'il y a des probabilites pour que cela le devienne ?

CG: Je ne peux pas me prononcer a ce stade. Aux Etats-Unis, l'engouement est total. Les capitaux sont quasi-reunis. Ici en Europe, nous en sommes encore au stade des negociations.

Encore une fois, il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs. L'evolution de Linux est fulgurante. Et nous suivons cette marche. Mais il faut lui appliquer des strategies commerciales sans se precipiter. Le reste est "secret d'entreprise".

CH: Tu te rends compte que fr.Linuxstart.com est en train de devenir le portail, la passerelle des linuxiens francophones sur Internet ! Tu as developpe des services en parallele a ce site comme l'email gratuit, l'hebergement de pages, les actualites, un agenda... Qu'est-ce que tu nous prepares pour les semaines, les mois a venir ?

CG: Ah grande question. Les services que les visiteurs souhaitent. Des que les services actuels seront optimises, nous irons a la rencontre des utilisateurs. Il faut rester "focused" sans aller trop loin. L'important c'est de rendre l'annuaire exhaustif. C'est un travail de longue haleine.

CH: Est-ce que des partenariats sont en projets pour fr.Linuxstart ou bien, pour toi vers d'autres sites ?

CG: Parmi les nouveaux services a mettre en place, une collaboration avec Net2One au niveau de l'information Linux. La recherche dans les news. Nous souhaitons introduire le meme type de collaboration avec Net2One que Francite. Des partenariats pour la vente en ligne. Tout est envisageable.

CH: Un site tel que celui-la doit attirer les convoitises de grandes societes, de sites a fortes audiences. Est-ce que tu as deja eu des propositions pour, toi-meme, integrer d'autres equipes ou mieux, pour que fr.Linuxstart devienne une partie d'un plus grand ensemble ?

CG: On ne vend pas un portail en phase de developpement. On le developpe et, une fois qu'il sera arrive a maturite, on pourra l'integrer a une structure plus importante.

Mais rien n'est fait. Le developpement se joue aux Etats-Unis. Et il est exponentiel.

CH: Qu'est ce que c'est le programme "rejoignez-nous" ? Le desir de faire participer les linuxiens a la construction de fr.Linuxstart ?

CG: En realite, nous souhaitons integrer au portail un modele "Open Source" qui permet a chacun de venir greffer son contenu (hebergement gratuit sans limite) ou d'alimenter l'annuaire par ses trouvailles sur le web.

Ensemble, on peut construire le centre nerveux de Linux sur le web. LinuxStart fournit l'interface et la bande passante, ainsi que le contenu. Chacun est libre d'y apporter sa pierre.

CH: Quelques chiffres :

* Date de creation de fr.Linuxstart : 01 juin 1999
* Caracteristique de la, des machines hebergeant Linuxstart : Machine DELL 400MHz PII w/ Intel ATX motherboard (256Mb RAM). Pour l'instant a Los Angeles.

CH: Merci beaucoup Cedric.


l'auteur de cet article

Chris HEDE est, entre autres, le concepteur de l'annuaire des outils de recherche francophones ENFIN. Il s'est specialise plus particulierement dans le marketing en ligne, la promotion des sites Internet ainsi que la technologie des outils de recherche (moteurs et annuaires).

La Lettre - marketing & promotion - est un magazine electronique gratuit et en francais qui est devenu une reference incontestable dans le domaine du marketing et de la promotion.