idf.net  
   


La Vente A Distance

Il est bien evident que vous pouvez utiliser mon intervention pour expliquer a vos lecteurs comment fonctionne reellement l'utilisation d'une carte de credit a distance.

Tout ce qu'il est possible de faire pour combattre cette rumeur ( -- NB: rumeur des problemes lies a la Vente A Distance -- ) fausse est bienvenue afin de developper les ventes en ligne qui sont l'avenir d'Internet et surtout en profiter avant que les "requins" ne se sucrent au passage. En entretenant cette crainte, on force ainsi les utilisateurs a faire transiter toutes les operations en ligne par des operateurs specialises (filiales des grandes banques mondiales tel kleyline ou autres) qui non seulement se sucrent au passage, mais recueillent des informations sur les transactions qui pourraient ensuite etre taxees, pourquoi pas, par les administrations aupres desquelles les informations seraient eventuellement communiquees.

Et si on elabore une loi contraignante on pretendra que c'est pour defendre la liberte et vous proteger, mais ce sera faux !

Personne ne peut exploiter le simple Numero d'une carte de credit pour debiter votre compte en banque sans l'intervention directe ou indirecte d'une banque et ce n'est certainement pas un particulier si "hacker" soit-il qui peut le faire.

Quand a l'achat par une mysterieuse mafia des numeros de cartes interceptees sur le web, c'est aussi un beau canular destine a entretenir les craintes. De plus en France, il reste le minitel qui rapporte encore beaucoup d'argent a proteger. Vous aurez tout compris ! Alors rassurez tout le monde.

Pour obtenir l'agrement VAD (Vente A Distance), il faut en faire la demande a sa banque. Ce n'est pas automatique et la decision d'accreditation est souvent liee au passe bancaire du demandeur, a la sante financiere de son entreprise et la bonne reputation de son dirigeant.

Apres acceptation, s'il est au Credit Agricole, le commercant se verra proposer un terminal adequat qui lui permettra de traiter manuellement les operations en entrant le numero de la carte du client, la date limite de validite et la somme a debiter.

L'operation est immediate.

Dans les autres banques, il faut acquerir un terminal ailleurs et le faire programmer pour cela. Certaines banques peuvent aussi proposer, au debut, de faire le traitement pour vous durant une periode d'observation. Dans ce cas, vous leur communiquez les informations necessaires (par fax, par exemple) et c'est eux qui procedent au coup par coup au traitement de chaque operation.

Je profite de cette occasion pour denoncer les fausses rumeurs qui circulent, surtout en France, sur la soit-disant ampleur des escroqueries aux Cartes Bleues sur Internet. Il faut savoir que les transactions sur internet (securisees ou pas) sont aussi sures que toutes les autres utilisations de votre carte de credit.

Chaque fois que vous utilisez votre carte de credit, meme chez le commercant du coin, vous en donnez les 16 chiffres; quand a la date limite de validite, si elle n'est pas toujours notee, il n'y a que 24 possibilites au maximum.

Il faut, comme vous l'avez vu, l'intervention, directe ou indirecte, d'une banque pour debiter un compte. Que peut-on faire sinon d'un numero de carte de credit ?

De plus, la loi Francaise est la plus protectrice du monde la dessus, car, en plus du delai de reflexion de 8 jours, si votre compte etait exceptionnellement debitee d'une somme que vous ne deviez pas; une simple lettre recommandee a votre banque l'oblige a vous recrediter immediatement.

Il appartient ensuite au commercant d'apporter a votre banque la preuve que vous lui deviez bien cette somme. Certains, d'ailleurs, escroquent des commercants de cette maniere en passant des commandes et en s'opposant ensuite au debit de leur compte de la maniere sus indiquee. Il y a d'ailleurs, plus de victimes commercants que l'inverse et le recouvrement de la somme qui leur est due est un vrai parcours du combattant pour ceux-ci.

Il faut donc cesser de raconter des betises et savoir simplement que ces craintes arrangent les gouvernements auxquels les taxes sur les achats sur Internet echappent presque totalement. Les gouvernements encouragent bien evidement la propagation de ces rumeurs tant qu'ils n'auront pas mis au point une strategie mondiale de taxation du commerce Internet (tout en affirmant officiellement vouloir le developper). En attendant, c'est tres efficace et cela freine considerablement le developpement des echanges sur le reseaux et le Francais, bien que le plus protege, est le plus craintif du monde en ce qui concerne sa Carte de Credit.

J'en connais personnellement qui ne donneraient pas le numero de leur carte a leur meilleur ami oubliant qu'ils viennent de le donner a l'epicerie du coin pour payer leurs courses (Pauvres victimes de la tele et des autres medias).

Bien qu'un peu long je pense que ce sujet doit interesser tout le monde car vous developpez tous, ou presque, des sites pour des commercants ou des industriels auxquels ces informations seront aussi utiles qu'a vous. Je me suis donc permis de vous apporter ma longue experience du sujet (10 ans de V.A.D.et pas un seul probleme).


l'auteur de cet article

Gerard est le concepteur du site http://www.martinique.to/